Accueil ::> Espace pédagogique ::> Français ::> Conte des 6A

Conte des 6A

dimanche 30 juin 2013, par Mme Levilly.

Le voyage de Jean.
Conte écrit par les élèves de 6A.

Jean était en cours de français. Son professeur, Mme Sévère, répétait tout ce qu’il avait déjà appris parce que quelques élèves avaient mal compris la conjugaison du verbe avoir à l’imparfait.
Jean s ’ennuyait à mourir. Comme il était assis près du radiateur, avec la chaleur, sa tête devenait lourde et il commençait à s’endormir sur la table. Lorsque tout à coup, il vit la petite porte près du radiateur s’ouvrir. Il aperçut alors un petit personnage étrange : il avait le corps d’un cheval et de la tête à la taille, c’était un homme. Il avait déjà vu un personnage comme ça en cours d’histoire : il se nommait le centaure. L’animal lui dit : « Viens, viens Jean ! On a besoin de toi ! »
Jean était étonné de le voir, mais il était attiré par cet étrange animal. Discrètement, tout doucement, il s’approcha et toucha l’animal. Et alors, il devint tout petit et passa la porte.

Le centaure dit : « Je vous amène au manoir de la sorcière noire. Mes amis m’attendent là bas » et le centaure partit au galop . Une heure plus tard ils arrivèrent au manoir. Devant la porte il y avait des minotaures, un lion, des nains, des géants, des elfes, des griffons, des ogres et un cyclope.
C’était des amis du centaure. Leur pire ennemie était la sorcière noire. Elle avait à son service le gouloum. Le gouloum était avant un humain mais grâce à un anneau il ne pouvait pas mourir. Elle avait une armée d’orques. Une troupe revenait de la chasse et le centaure les vit. Les orques attaquèrent les amis du centaure. Mais les ennemis n ’étaient que dix . Après avoir tué les orques, Jean et ses amis entrèrent dans le manoir. Il y avait encore des orques dans le manoir, les gentils les attaquèrent. Mais la sorcière noire était là avec le gouloum .Jean avait pris deux épées qu’il avait trouvées par terre . Avec, il tua plein d ’orques. La sorcière noire dit au gouloum : « Vas-y et tue tout le monde ! » Le gouloum courut et vit Jean entrer dans une grande salle où il y avait plein d’or. Le gouloum passa par un passage secret qui amenait en dessous de cet or. Jean était impressionné par toutes ces pièces qui brillaient. Il mit une main dedans mais le gouloum attrapa la main de Jean. Il l’attira dans l’or et l’étrangla. Mais Jean, avec son épée, le tua et coupa son anneau. Ensuite, la sorcière noire arriva dans la salle. Au moment où le gouloum mourut, la sorcière s’affaiblit. Elle vint vers Jean pour venger le gouloum, mais le centaure arriva par derrière et lui coupa la tête.

Jean aperçut un deuxième étage Il dit : « Ah un autre étage, je vais y monter ». Jean grimpa aux escaliers. Il découvrit des squelettes, un vampire, des toiles d’araignée. Et il regarda une jeune femme qui était prisonnière. Il devait affronter sa peur pour délivrer la jeune femme. Mais Jean n’avait rien pour délivrer la jeune femme. Il dit : « Ne vous inquiétez pas, je vais vous sortir de là.
- D’accord mais faites vite », répondit la jeune femme. Il remarqua une épée tout prés de la porte où la jeune femme était prisonnière . Il prit l’épée et il esquiva le vampire et le tua .Et après la jeune femme fut délivrée parce que la porte s’ouvrit toute seule. Pour remercier Jean, elle ouvrit un portail magique qui lui permit de sortir du manoir.

Jean arriva dans des montagnes, il vit un très grand palais en glace. Il ne le voyait pas beaucoup , il y avait tellement de neige qu’il ne voyait rien du tout mais avec un peu de chance , il s’approcha du palais et ouvrit la porte mais il avait tellement de mal à l’ouvrir que Jean sut qu’il y avait une clé par ici mais où ? Tellement de montagnes. Par terre, près de la porte, il vit quelque chose briller sous ses pieds . Il creusa et dans une boule de glace, il trouva la clé.
« Jean viens ! Viens à notre secours ! Viens nous aider », appelait une voix derrière la porte. Jean était tout étonné alors il s’approcha de la porte et l’ouvrit. Il rencontra des animaux étranges, il y avait le centaure, quatre lutins et les trois petits cochons. Une déesse aux cheveux blonds lui enfila un beau vêtement de chevalier et lui confia son très beau cheval avec une très belle couronne et une très très belle coiffure mais soudain la déesse s’évanouit et un soldat lui demanda d’intervenir pour sauver la reine. Jean devait essayer de guérir la déesse mais pour cela il allait devoir trouver quatre cristaux qu’il devrait poser au bord de son lit. Jean partit sur son cheval à la recherche des quatre cristaux. Soudain il vit un labyrinthe et essaya de trouver le bon chemin, mais il y avait des obstacles : des scies qui tournaient ,des loups, et un très grand dinosaure qui s’appelait Bowser-Squelette, des pirates fantômes, des flammes et puis de la lave bouillante, des météorites, tout ça pour l’empêcher de prendre les quatre cristaux. Malgré tout Jean arriva à récupérer les cristaux et les apporta à la déesse. Il les posa prés de son lit et puis les cristaux commencèrent à s’allumer, la déesse commença à se réveiller tout doucement et puis fut guérie.
Jean s’en alla et laissa la déesse seule. Il arriva dans une grotte . Il entra dedans et vit deux portes : une normale et une très grande. Il alla auprès de la première . Il entra, vit une table et alla prés de la table. Il vit une carte. Il la prit et la regarda. Il vit un circuit de labyrinthe. Il se repéra avec sa carte pour trouver l’entrée de ce labyrinthe. Il suivit le plan. Cependant il se perdit dans le labyrinthe . Il se repéra avec les arbres qui étaient autour . Plus tard il revint à la grotte . Ensuite il décida d’ouvrir la deuxième porte et mais il était trop petit pour l’ouvrir alors il fit demi tour et il trouva une nouvelle porte cachée derrière un stalagmite. Il ouvrit la porte, elle était cassée. Devant il y avait beaucoup de foin, c’était une vieille grange . Il traversa la grange. Il trouva une clef dans une botte de foin. Il emmena une botte de foin et la clef près de la grande porte. Il monta sur la botte et ouvrit la porte. Il s’échappa alors des montagnes.
Jean parcourut beaucoup de chemin. Il décida de faire une sieste.

Quand Jean ouvrit les yeux, il vit un monde étrange. Il s’appelait Magic Land. Dans ce monde il y avait une porte au milieu, sans murs, le sol était du sable et il y avait un soleil. Jean ne comprenait pas, il s’approcha de la porte. Il n’arrivait pas à l’ouvrir mais tout à coup, le jeune garçon réussit à l’ouvrir. Il fut surpris de voir des animaux. Il était curieux donc s’approcha d’eux. Jean dit : « Bonjour à tous, je m’appelle Jean.
Bonjour à toi , lui dirent les animaux . Tu tombes bien, nous avons un problème : les Abominables commencent à nous envahir.
Attendez mais qui sont ces êtres ? , demanda Jean
Mais ce sont des hommes affreux. Ils essaient de nous envahir, répondirent les animaux. Pourrais-tu nous aider ?
Oui je vais vous aider », répondit Jean.
Jean s’aperçut qu’il y avait deux rivières des deux côtés de leur camp. Comme les Abominables ne savaient pas nager, d’après ce que lui avaient dit les animaux, il eut une idée. Jean commença à construire une tranchée entre les deux rivières . Les tranchées se remplirent d’eau . Ainsi Jean réussit à faire fuir les Abominables.

Deux jours plus tard, Jean arriva dans une forêt et il rencontra toutes sortes de créatures et il était étonné. Il dit : « C’est quoi ces bestioles ?
C’est notre monde, répondit le centaure, on a des créatures étranges : des béliers, des minotaures , des centaures, des lions, des souris avec des épées, des jaguars à dents de sabres , des sangliers à défenses en fer. Il y a un château pas loin, nous étions amis avec les habitants du château mais hélas nous ne nous entendions plus à cause d’une grave dispute. Nous avons idée d’attaquer le château mais le gardien est le dragon, c’est lui le roi, nous t’avons donc appelé pour nous réconcilier avec les habitants. Allons au château, gagnons la guerre, tuons le dragon. »
 Ils arrivèrent, il y avait des archers partout, ils tirèrent, arrivèrent au dragon. Le combat dura trois jours et ils finirent par tuer le dragon. Ils se réconcilièrent avec les habitants. Maintenant, la forêt et le château se défendaient ensemble.

Jean et le centaure entrèrent dans le château. Jean, dans le milieu, vit un village. Le centaure l’amena au roi qui était un lion. Il dit : « On a besoin de toi parce que la sorcière a enlevé la femme du centaure.
Pourquoi moi ? demanda Jean.
Tu es notre roi, répondit le lion
Ah bon ! s’étonna Jean. Mais moi je ne suis pas assez fort.
Mais on a un entraînement, répondit le roi.
Oui je suis prêt. » dit Jean.
Dix minutes plus tard, il s’entraînait avec tous les animaux. Il y avait des centaures et des minotaures,des hommes et des femmes étaient avec des arcs, les minotaures étaient dotés de haches, les hommes et les centaures disposaient d’épées. Mais la sorcière, qui possédait plus d’animaux, attaqua Jean et ses amis. Il combattit. Jean gagna le combat, ainsi la sorcière mourut. La femme du centaure, qui était attachée derrière la sorcière, fut délivrée. Enfin le centaure était content.
Tous les amis du centaure crièrent de joie.
Jean se réveilla en sursaut. Mme Sévère tempêtait parce qu’il s’était endormi.

Documents

  • 30 juin 2013
    (Windows Media Video – 22.7 Mo)